Amiga 3000

L’Amiga 3000 est un ordinateur orienté multimédia professionnel, sorti en juin 1990. Il est le successeur de l’Amiga 2000. Livré dans un nouveau boîtier desktop avec deux emplacements pour lecteurs disquettes, il a permis à Commodore d’introduire le nouveau processeur Motorola 68030 dans la gamme Amiga.

Il pouvait être commandé avec un processeur Motorola 68030 cadencé à 16 MHz avec coprocesseur 68881 ou à 25 MHz avec coprocesseur 68882, 1 Mo de FastRam et 1 Mo de ChipRam. Côté chipset, il intègre l’ECS, dont seul le processeur audio, Paula, est resté identique avec l’OCS. 

Ses quatre connecteurs Zorro lui permettaient d’être très extensible. Bon nombre de cartes ont été développées, telles que des cartes mémoires, graphiques, son, contrôleurs, genlock… Il possède en plus un port processeur, le même que celui de l’Amiga 4000, permettant de lui ajouter des cartes accélératrices. 

Côté connectique, on retrouve un port parallèle et un port série, sortie audio stéréo RCA, un port SCSI, un connecteur pour lecteur disquettes externe, un connecteur DIN-5 pour le clavier, deux connecteurs DB9 pour la souris, les joystick ou autres dispositifs de pointage, une sortie vidéo 15 KHz et une sortie vidéo 31 KHz. 

La grande force de l’Amiga 3000 est de pouvoir afficher sur un écran VGA 31 KHz. La fréquence est sélectionnée via un interrupteur à l’arrière de l’écran. Grâce à cette fonction, il est possible d’obtenir un affichage sur un écran moderne. Tous les autres Amiga classiques nécessitent un doubleur de fréquence, car les écrans plat moderne, mis à part quelques exceptions, n’acceptent pas de signaux inférieurs à 31 KHz.

Mon avis :

Si je devais recommander un Amiga, ce serait celui-là. Malheureusement il n’est pas facile à trouver et souvent les prix sont prohibitifs. Il peut afficher sur un écran plat sans devoir passer par une carte annexe et c’est là sa grande force. Il est pour moi le meilleur Amiga de toute la game, seule chose qui lui manquerait serait une baie 5 pouces 1/4 qui permettrait de lui ajouter un lecteur optique. 

En quelques mots :

  • Processeur Motorola 68030 à 25 Mhz
  • Trente-deux supports ZIP DRAM permettant d’ajouter jusqu’à 16 Mo de FastRAM
  • Sortie vidéo en 15 ou 31 KHz
  • Quatre ports Zorro
  • Contrôleur SCSI
  • Lecteur disquette 800 Ko
  • Commodore BASIC 4.0

Mon exemplaire :

  • Disque dur SCSI de 700 Mo
  • Un lecteur disquettes 800 Ko
  • Carte SCSI Zorro, le contrôleur SCSI de l’Amiga est hors d’usage
  • Carte accélératrice Commodore 3640, avec processeur 68040.
  • Kickstart 3.1

Mes accessoires :

  • Lecteur disquette externe
  • HXC Slim en deuxième lecteur interne